Contact Actus Rappel Plan Recrutements

Tartarin - Bétons industriels : Fiches techniques

Conseils de pose pour dallages gravillons lavés

Passage piéton :

Les dalles sont à poser sur une chape de béton d'un dosage maximum de 250 kg de ciment au m3 d'agrégats. L'épaisseur de cette chape est au minimum de 10 cm. Elle est mesurée en fonction de la portance du sol. Les dalles sont à poser avec des joints sur une forme présentant une pente minimum 1,5 cm au ml. La pose sur sable sans joint peut être envisagée pour des allées de jardin peu sollicitées par le passage.

Charge roulante :

Nous consulter pour la préparation de l'assise. .

Teintes :

Les dalles sont réalisées à partir de gravier naturel dont les teintes peuvent varier selon les veines du gisement. Nous conseillons donc de mélanger les dalles de différentes palettes à la pose, afin de marier au mieux d'éventuelles différences de teintes. Pour les dalles d'épaisseur inférieure à 35 mm, ne pas superposer les palettes au stockage.

Réclamations :

Elles ne peuvent être prises en considération qu'avant la pose des dalles et accessoires. Notre responsabilité se limite au remplacement des produits reconnus défectueux, à l'exception du remboursement d'éventuel frais de pose, dépose et tous frais annexes.

Conseils de pose pour dallages et margelles de piscine

Les dalles :

Préparation du terrain : La terre végétale doit être décapée au moins sur 20 ou 30 cm, suivant la consistance du sol. Le blocage peut être réalisé par empierrement ou mise en place d'une grave béton compactée. Le niveau de la couche de base (1,5 à 2 cm par mètre) doit représenter la pente du sol fini souhaitée (1,5 à 2 cm par mètre), afin de faciliter l'évacuation des eaux de ruissellement vers un drainage périphérique, au moyen d'une tranchée drainante de 25 cm de profondeur, 15 cm de largeur, avec géotextile non tissé et gravillons.

POSE DES DALLES ép. 2,2 cm et 3,5 cm

Réalisation plate-forme beton : D'une épaisseur de 10 cm, cette dalle armée sera à réaliser en béton dosé à 300 kg de ciment par m3. Sa pente sera de 1,5 à 2 cm par mètre. Des joints de dilatation devront être réalisés tous les 6 mètres.

Pose collée des dalles ép. 2,2 cm : La pose des dalles ne pourra intervenir qu'après 28 jours de séchage de la plate-forme. Les dalles devront être préalablement dépoussiérées et humidifiées en sous face. La pose s'effectuera par double encollage suivant les recommandations du CPT 3267 V3 du CSTB (www.cstb.fr) - colle blanche épaisseur 10 mm.

Pose scéllée des dalles ép. 2,2 cm ou 3,5 cm : Une chape dosée à 150 kg de ciment par m3 de 3 à 4 cm d'épaisseur servira de lit de pose. Les dalles seront à poser par barbotinage (Norme NFP 61.202.1) avec un liant ciment blanc.

Réalisation des joints : Des joints de 6 à 10 mm seront à effectuer lorsque le dallage sera parfaitement asséché. Ceux-ci seront effectués à l'aide d'une poche à douille, en utilisant un mortier prêt à l'emploi de type « Top Joint » ou similaire.

Généralités : La pose sur plots ciments ou autres n'est pas acceptée pour ce type de dalles de faible épaisseur.
Ne pas superposer les palettes au stockage.
Des joints de fractionnement de 5 mm sont réservés dans l'épaisseur du dallage fini en respectant une surface maximum de 20 m2 avec une longueur maximale de 5 m norme NF P61-202-1 (AFNOR www.afnor.fr).
Notre responsabilité se limite au remplacement des produits reconnus défectueux avant la pose ; les remboursements d'éventuels frais de pose, dépose et tous frais annexes ne nous sont pas opposables.

Pose des margelles : Nos margelles reproduisent l'aspect pierre originel des matrices taillées.
Les margelles doivent être humidifiées en sous face et posées par double encollage complet sur un sous-oeuvre solidarisé n'assurant aucune déformation.

Coloris : Les agrégats naturels que nous utilisons peuvent présenter, comme de la pierre naturelle, différentes nuances de coloris ; nous vous conseillons donc, (en fonction de notre stock) d'utiliser pour un dallage ou pavage des matériaux d'une même série de fabrication (voir fiche et date dans les palettes).
Afin d'obtenir le meilleur effet, il est indispensable de mélanger les dalles ou pavés lors de la pose ; en prélevant ces matériaux de manière aléatoire, sur plusieurs palettes à la fois.
Les dalles, pavés, margelles réalisés avec du ciment blanc et agrégats de calcaire ou silice, suivant l'exposition et l'humidité ambiante changeront de coloris, peuvent passer du blanc cassé, jaune ou bistre, comme une pierre naturelle posée dans les mêmes conditions.

Efflorescences : Des zones blanchâtres ou marrons peuvent apparaître sur ces matériaux. Elles sont dues à des efflorescences de carbonate engendrées par des températures basses et conditions d'hygrométrie importantes et prolongées, intervenant pendant les périodes de stockage.
Le phénomène n'altère pas la qualité des produits et disparaîtra avec l'usage et les intempéries ; ce dernier peut néanmoins être atténué par un traitement spécifique à l'acide dilué dans de l'eau (5 à 10 % d'acide sulfamique ou chlorydrique). Assurer ensuite un lavage important du produit (emploi du nettoyeur haut pression déconseillé).
Pour ces opérations se conformer aux prescriptions en la matière, port de gants, bottes, masque, lunettes, éviter le contact avec la peau et d'inhaler les vapeurs (lire les fiches de sécurité avant travaux).

Recommandations : Les rives du dallage doivent être bloquées avant le drainage périphérique et ce, afin d'assurer une bonne tenue. Le sel de déverglaçage, les désherbants et engrais sont proscrits sur la surface des dallages ; ces derniers entraîneraient des effritements et des tâches de rouille.

Conseils de pose des dalles d'engazonnement des sols

  • Pose : Ces dalles sont posées sur des agrégats tout venant dûment compactés. Le lit de pose doit être réalisé en sable ou terre sableuse réglée. L'emploi d'un géotextile est conseillé. Pose des dalles sans joint et finition du remplissage en terre végétale.
  • Utilisation : Cette armature en béton des sols permet une meilleure intégration dans la nature grâce à un minimum de plots apparents en surface et un revêtement drainant. Ce produit est utilisé pour différents travaux : parking de bâtiments collectifs, bandes d'accès aux pavillons et garages, stabilisation de sol en faible pente grâce à son principe drainant, protection contre l'érosion de talus à 3 pour 1, milieu non hydraulique, facilité de coupe des végétaux et gazon comme pour une pelouse traditionnelle.

Conseils et recommandations de pose pour dallages et pavages

Notre responsabilité

Notre responsabilité se limite au remplacement des produits reconnus défectueux avant la pose, si un défaut de fabrication est constaté par une personne de notre société ou, par délégation, par une personne de notre revendeur. Il ne nous sera pas opposable le remboursement de frais de pose, de dépose et tous frais annexes.

Recommandations et conseils de pose pour pavés décoratifs

 Fondation :
    
• Sur sol stabilisé (dit « porteur ») : Décaper le sol pour obtenir un nivellement parfait, afin d'avoir une couche régulière de sable de pose. Employer un sable 0/4 sur une épaisseur ne dépassant pas 4cm ; un excédent de sable sous les pavés risque de produire des différences de tassement. Dans le cas où un nivellement ne serait pas possible (sol très dur), et que la couche de sable à apporter excède 4 cm, nous conseillons de reprendre en sous couche, une grave béton (dosage 100 kg de ciment au m3 d'agrégats).

• Sur sol non stabilisé (dit « non porteur ») : décaper le sol sur une profondeur qui varie suivant la qualité du sol et la surcharge que le sol pavé aura à supporter.

Par exemple :

  • sol pavé recevant piétons, véhicules légers de charge par roue inférieure à 600 daN, prévoir de 10 à 15 cm de sable tout venant, ou cailloux de concassage 0/30 fortement compactés.
  • sol pavé recevant des véhicules de livraisons de charge par roue inférieure à 900 daN, prévoir de 10 à 15 cm de grave béton (dosage 100 kg au m3 d'agrégats), fortement compactés.

NB : Les conseils de préparation du sol n'engagent pas notre société car les surcharges sur passages roulants et l'état des sols sont très variants dans chaque cas.

Etendre une couche de sable lavé 0/4 :
    
Sur une épaisseur de 4cm, niveler le sable à l'aide d'une règle reposant sur deux glissières d'égales épaisseurs.

Conseil de pose :
    
Poser les pavés en débutant à angle de 90°, selon le motif choisi. Les pavés peuvent se couper à l'aide d'une trancheuse spéciale ou avec une meule qualité béton, pour finition des bordures. Il est indispensable, afin d'obtenir un nuançage régulier, de prendre les pavés sur palettes par tranches verticales et de prélever sur plusieurs palettes à la fois

La pose s'effectue suivant la méthode dite en avancement, poseur sur les pavés précédemment posés et non marchant sur le lit de sable. La pose s'effectue à joints serrés, si besoin, serrer les pavés sur le champ avec un maillet caoutchouc ou à défaut avec un chevron bois.

Pour bien stabiliser les pavés :
    
Après pose, il est nécessaire, afin d'obtenir une surface uniforme, de passer sur les pavés, une dame vibrante ou à défaut une dame à main.

Epandre sur la surface :
    
Un sable fin 0/2, afin de remplir les joints par des balayages successifs. 

Conseils de pose pour dallages et pavages parvis

Les matériaux parvis sont vieillis en surface à la fabrication, au fils du temps, suivant l'exposition et l'humidité ambiante, la couleur de ces dallages se modifira, en passant du blanc cassé, au jaune, marron ou grisâtre comme une pierre naturelle calcaire posée dans les mêmes conditions. Il est conseillé de mélanger à la pose les dalles ou pavés provenant de différentes palettes.

Fondation :

Les dalles sont à couper au moyen d'un disque à matériaux pour obtenir une réalisation parfaite.
Cette notice est particuliérement destinée à exposer les différentes méthodes de pose des Dalles et Pavés Parvis. Le sol serait donc considéré comme porteur en fonction des utilisations souhaitées (passages piétons ou véhicules légers). Nous exposons de façon technique le renforcement des assises dans le guide de pose "Parvis" que nous tenons bien sûr, à votre disposition. Les dallages extérieurs doivent avoir une pente minimum de 1,5 % (1,5 cm par mètre).

Lit de pose A :
   
L'épaisseur du lit de pose est de 3 à 5 cm. Nous conseillons la pose sur une chape de béton d'un dosage de 250 kg de ciment CPA au m3 de sable 0/4. Ce lit de pose est tiré à la règle (il est conseillé de saupoudrer du ciment blanc en surface de la chape pour bloquer d'éventuelles migrations d'efflorescence). La mise en place des matériaux s'effectue à l'avancement, un maillet en caoutchouc blanc est nécessaire pour assurer la planimètrie du pavage.

Joints :
   
Les joints sont réalisés avec mortier (ciment blanc ou gris CPA) et du sable 0/2 alluvionaire. Dosage 250 à 300 kg de liant au m3 de sable blanc ou jaune.
Ces joints peuvent également être réalisés au "Topjoint" ou similaire mortier préparé prêt à mouiller en sac de 25 kg. Le garnissage des joints est effectué à refus avec un balai ou une raclette à la surface du dallage B ou par remplissage de chaque joint avec une truelle ou une poche à douille. Nous vous conseillons de passer une lame de truelle, une baguette ou un rond métallique pour faire descendre par gravité le mortier en fond de joint.
Le deuxième balayage peut être effectué avec un mortier plus sec afin d'araser les joints et évacuer C le mortier excédentaire du dallage. Par temps chaud afin de parfaire la prise du mortier, il est conseillé après les opérations ci-dessus de pulvériser avec un jet d'eau en brouillard sur le dallage.
La finition des joints ainsi que le nettoyage du dallage sont réalisés avec une éponge humide à maintenir propre (exempt de mortier) D.

Dalles Saint Germain et caniveaux CC1 :
   
E L'emploi d'une poche à douille est beaucoup plus rapide que la mise en place du mortier à la truelle. Le mortier de même granulomètrie et dosage que prècèdemment, doit être beaucoup plus humide et maléable pour assurer un bon remplissage des joints.
F-G Après cette opération, araser les joints avec une éponge. Evacuer le mortier resté en surface du dallage avec une balayette, ensuite nettoyer la dalle avec une autre éponge propre et humide. Les joints peuvent être également réalisés suivant la même technique pour une finition en creux avec un fer à joint.

Nettoyage d'un dallage :

Eviter l'utilisation de nettoyeurs haute pression, employer un jet avec un peu d'eau, de la javel et un balai brosse. Pour traiter d'éventuelles tâches spécifiques, nous tenons à votre disposition une liste de produits à utiliser.

Montage d'un mur de soutènement : Muroflor

 Muroflor
    
Deux butées ciment à enficher par bac, permettant deux inclinaisons et une articulation du mur, pour les profils en courbes.

Pose des butées lors du montage : possibilité après travaux de sceller avec une barbotine de ciment, les butées non bloquées dans leur logement

Deux positions de montage (20° et 30°) suivant la disposition des butées ciment à enficher à l'avant des bacs

Principe de montage
1 - Réalisation du lit de pose horizontal longitudinalement. Suivant la hauteur du mur et la portance du terrain, il est conseillé de réaliser une semelle de béton en pleine fouille hors gel ; une butée béton sera coffrée à l'avant de la première rangée de bacs (l'armature de la semelle est fonction de la hauteur du mur et de la portance du terrain) pour des hauteurs inférieures à 1,20 m sans surcharge particulière, un simple béton de propreté en fond de fouille est suffisant. Rattrapage de la pente longitudinale éventuelle du terrain par paliers de 20 cm de hauteur (hauteur d'un bac).

2 - Pose du premier lit avec un espacement de 19 cm entre bacs.

3 - Pose du deuxième lit de bacs à l'entraxe de l'espacement libre entre bacs du premier lit. Décalage vertical souhaité suivant hauteur :
• Soit cales en position (1) pour des hauteurs inférieures à 1,60 ml ( inclinaison du mur : 20° ). Retrait de 8 cm tous les 0,20 de hauteur.
• Soit cales en position ( 2 ) pour des hauteurs inférieures à 2,60 ml ( inclinaison du mur 30° ). Retrait de 12 cm tous les 0,20 de hauteur.

4 - Remplissage en terre de remblai des deux lits en place et DAMAGE SERIEUX du remblai obligatoire à l'arrière du mur. 5 - Empilage puis remplissage des lits deux par deux, suivant même processus ( nota : les parois latérales des bacs doivent être en contact béton sur béton, il est donc préconisé de dégager la terre sur le dessus des dites parois.

6 - Montages spéciaux : En courbe : possibilité de couper des bacs en 0,25 de profondeur avec une scie, pour finition des deux derniers lits de crête, afin d'éviter l'effet de pincement dû à un quart de cône.

Finition des murs en abouts

Pose des bacs par superposition des parois latérales positionnées à mi-épaisseur.

(Pour tous problèmes particuliers, demandez-nous notre cahier des charges MUROFLOR établi sous contrôle Socotec).

Composition des pavés

Nos pavés sont fabriqués avec un seul béton teinté pleine masse.

L'éventuel phénomène de carbonatation inhérent aux liants hydrauliques, peut se déclencher par variation de la température et de la forte humidité de l'air ambiant. Il ne compromet pas la résistance du produit. Ce phénomène disparaîtra dans le temps. Il peut être atténué rapidement par brossage du parement avec une solution composée de 90% d'eau et de 10% d'acide chlorhydrique. (Prendre les précautions d'usage pour l'emploi de l'acide).
Les variations de teintes inhérentes à tous pavés béton ne peuvent donner lieu à aucune réclamation. Notre responsabilité se limite au remplacement des produits reconnus défectueux à l'exclusion du remboursement d'éventuels frais de pose, dépose et tous frais annexes.

Précautions d'utilisation des dalles de piscines installées sous abri

Pendant les périodes d'hivernage de piscine, l'eau fortement chlorée, acidée ou encore avec PH élevé, occasionne de part son évaporation une retombée (le long des parois de l'abri fermé) d'un liquide hautement corrosif pour le ciment contenu dans les dalles. Ce liquide peut donc désactiver ou tâcher les dalles sur le périmètre intérieur et extérieur de l'abri.

Les margelles et les dalles, à l'intérieur de l'abri, ne seront plus de couleur identique aux dalles installées à l'extérieur de l'abri. Ce phénomène sera identique pour des matériaux en calcaire naturel.

Nous conseillons d'appliquer un hydrofuge de surface, ou tout autre produit de protection (fréquence d'application en fonction du produit), afin de protéger cette zone exposée et il est également préconisé de la laver au jet d'eau pendant la période d'hivernage.

NB : sur les dallages et pavages éviter le sel de déverglaçage, les désherbants, engrais et oxyde.

Montage d'un mur de soutènement : Pierre de talus

Les avantages du système

• Utilisation en facteur de stabilité du poids propre du remblai ou de la terre végétale contenus dans les caissons de deux types différents, suivant le cas.

• Des espaces ouverts assez importants pour que puissent s'y développer des arbustes ou des plantes courantes.

• Un mur fini d'aspect original, où le béton (laissé brut ou non) disparaît à terme au profit de la végétation.

• Des caractéristiques le prédisposant à une utilisation en ouvrage « anti-bruit » dans les zones à forte circulation.

• Une pose simple et rapide d'éléments standards d'un poids minime : 2 éléments de 125 kg ou 185 kg seulement par mètre carré.

• Une adaptation facile à nombre de cas de figure sur le terrain, sans calcul particulier.

Semelle béton armé de répartition

Les fondations seront toujours horizontales. Si le pied du mur doit suivre une descente ou une montée, il faut faire des redents qui correspondent à la hauteur de l'élément 40 cm. Il faut également déplacer la semelle béton en avant ou en arrière de 15 cm (correspondant au décalage entre caissons). (Pour armature semelle B. A., nous consulter).

Les caissons convenablement empilés et remplis de matériaux dûment compactés forment un mur homogène incliné dont le blocage est assuré sur la semelle B. A. La butée avant de 4 cm de hauteur accuse un décalage horizontal vers l'intérieur de 15 cm entre éléments superposés, créant ainsi, un fruit de 37,5% par rapport à la verticale soit 20°.

Possibilité de réutiliser les déblais en remblai si les matériaux sont perméables. La finition du remplissage se fait en terre végétale.

Recommandations pour traiter les tâches ou salissures sur le béton

a

Rappel gratuit

et immédiat

2

Regarder notre

nouvelle vidéo

F

Services de

Proximité

Actualités

Bienvenue

Bienvenue sur notre site internet

Bienvenue sur notre nouveau site internet. Découv...

En savoir plus


Bienvenue sur notre site

Bienvenue sur notre nouveau site internet. Découv...

En savoir plus


SAS TARTARIN

58 Av. de l'Europe - 86310 SAINT-GERMAIN - Tél : 05 49 48 00 44 - Fax : 05 49 48 11 50

-->

SAS TARTARIN

58 Av. de l'Europe - 86310 SAINT-GERMAIN - Tél : 05 49 48 00 44 - Fax : 05 49 48 11 50

-->